Les grandes heures de l’automobile

Montlhéry, symbole de l’automobile française. Construit en 1924 pour soutenir le développement d’une industrie pleine de promesse, son légendaire anneau de vitesse est régulièrement ouvert au public. Les grandes heures de l’automobile (GDHA), évènement phare de la saison, propose de revisiter ce patrimoine culturel, celui de la voiture (et de la mobilité terrestre).

Les GHDA se déroulent sur deux jours et couvrent l’ensemble de l’histoire automobile des années 20 aux voitures actuelles. Une nocturne est aussi organisée le samedi. Plusieurs centaines de bolides sont présents des Voisin, détentrices de plusieurs records de vitesse sur l’Anneau aux dernières GTs.

Cette année, les « plateaux » (chaque plateaux correspond à une catégorie de voiture, de puissance ou d’année) sont ouverts par les Galapiats.  Qu’est ce que c’est ? Ce sont des reproductions à échelle réduite de voitures de course, assez souvent des LMP1 ou équivalent. La particularité ? les pilotes (et constructeurs) ont entre 10 et 16 ans.. et donc pas de permis. Heureusement, les moteurs sont ceux de Twingo, pas plus de 75 CV. Ouf ! Il n’empêche, c’est une belle découverte et ces pilotes en herbe se sont bien donnés sur la piste.

Grande heures de l'automobile

Grande heures de l'automobile

Au delà du circuit, où se lance ensuite le plateau  » Peugeot », les stands contiennent aussi maintes pépites.

Dans le « moderne », on notera plusieurs GT4 ( Maserati TROFEO) et autres voitures de course (Porsche CUP). Mais surtout il y a ça :

Grande heures de l'automobile

Grande heures de l'automobile

Ca, c’est une Saleen S7-R. 600 CV de rage propulsant ce monstre à 320km/h. En 2010, elle gagne les 24H du Mans dans sa catégorie. Autant dire que ce jour là, il n’y avait pas grand chose sur l’asphalte pour lui tenir tête. La version route (Saleen S7) est visible dans le film Need For Speed.

La fameuse 208 Pikes Peak de Loeb était aussi présente. 908 CV pour 908kg. Peugeot était le constructeur officiel de cette édition. Les différentes 308 étaient donc visibles : la GTI mais surtout la 308R avec les deux modèles roulants existants. La 308R Hybrid combine un moteur 1.6 de 270cv et deux moteurs électriques de 115 CV chacun.

Grande heures de l'automobile

Grande heures de l'automobile

Coté « anciennes », là aussi, plein de merveilles. Les couleurs de l’écurie Martini Racing étaient à l’honneur : une Porsche RSR Turbo de 1973 (4 prototypes dans le monde) et une 2.4 Suisse s’en chargeaient. Martini Racing, lié au spiritueux, regroupe en fait plusieurs écuries ayant eu pour sponsor Martini. A son palmarès depuis 1968: 3 fois les 24 heures des Mans et plusieurs championnats du monde des rallyes avec Lancia.

Grande heures de l'automobile

Grande heures de l'automobile

Venant du sud, on trouvait aussi deux symboles de la marque au cheval cabré: une 250 classique et une 330 P4 ( replica). Étaient aussi présentes une Mondiale et une 355 qui tourneront sur le circuit.

Grande heures de l'automobile

Grande heures de l'automobile

Les GHDA faisaient aussi participer pas mal de motos historiques, certaines ayant gagné des courses, ici à Montlhéry.

Grande heures de l'automobile

Grande heures de l'automobile

Grande heures de l'automobile

Retour sur le circuit. Le troisième plateau à s’élancer était celui des monoplaces, alias « les barquettes ». Ces monoplaces étaient les voitures de courses jusque dans les années 60 voire 70. Ces bolides sont assez élémentaires : une place pour le pilote et un moteur. Moteur dont la puissance commence à 160 CV pour finir vers les 350 CV selon les modèles. Le concept de sécurité est ici relativement inexistant.

Grande heures de l'automobile

img_4693

Grande heures de l'automobile

Venait ensuite le plateau des GT « modernes » c’est à dire après les années 1970. Ce plateau regroupait notamment la Saleen, la Maserati TROFEO, les Porsche CUP mais aussi une 3.0CSL de BMW qui s’est écharpée pendant 30 minutes avec une 911 SC. Une F1 Renault aux couleurs de Lotus et une Jaguar type C faisaient partie de la course.

Grande heures de l'automobile

img_4892

Grande heures de l'automobile

Grande heures de l'automobile

Grande heures de l'automobile

Un très beau plateau en somme. C’était le dernier de la matinée, les constructeurs présents ont pu  faire une démonstration de leurs modèles à leurs fidèles clients.  Mercedes avait amené une AMG GTS et un AMG GLC, BMW plusieurs M2 (toujours aussi joueuse) et M4 tandis que Peugeot alignait plusieurs GTI et les deux Hybrid R. Légère déception, car après les volumes sonores entendus le matin, seul le V8 de la GTS était plaisant…

Grande heures de l'automobile

Grande heures de l'automobile

Conclusion

Bien que présent uniquement  le Samedi matin, ces GHDA apportaient nombre de splendeurs qui ont parcouru sans frémir l’anneau de vitesse sous un beau soleil. Ces Grandes Heures restent bien l’évènement de la saison à Montlhéry.  La prochaine fois, objectif la nocturne !

Grande heures de l'automobile

fredadmin Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *