Chantilly Art et Élégance: 4eme edition.

Chantilly, Art et Élégance

 

Le grand évènement de l’année, l’incontournable. Chantilly Art et élégance organisé par Peter Auto regroupe des légendes du monde automobile, Homme comme machine, des supercars, des anciennes, des insolites. Bref, ce qu’il y a de mieux.

Le début de la journée fut un peu laborieux. Les parkings étaient cette année coté ville c’est à dire à environ 1 km du château… Quelques petits trains étaient présents mais c’était en retrait par rapport à l’année précédente.

Heureusement, arrivé devant le château les choses reprenaient leur cours normal. En effet, comme les éditions précédentes un parterre de supercars nous attendait. Porsche était à l’honneur: GT3 RS, GT3 RS 4.0, Cayman GT4 ou encore une très rare 911R (déja vue à Deauville).

Porsche n’était pas le seul constructeur présent. En effet, Ferrari fêtait ces 70 ans en 2017. On retrouvait donc de nombreux modèles de la marque au cheval cabrée comme ces deux 458 Speciale, une 599 et une 430 Scuderia.

Plusieurs clubs avaient fait le déplacement comme EAP ou le club Aston Martin.

De l’histoire automobile

Les supercars c’est bien! Mais le vrai potentiel de Chantilly art et Élégance c’est le condensé de modèles historiques et rares. Là encore, les 70 ans de Ferrari vont influencer fortement le casting.

Mais avant tout, Chantilly Art et élégance reste un concours d’élégance. Les différentes auto sont donc évaluées à la suite d’un défilé et d’un examen attentif par les membres du jury. Plusieurs catégories étaient proposées: woodies, voitures de musiciens, type de Ferrari, Ferrari du Mans etc.

Ferrari à l’honneur

En 1947, à Maranello naissait une entreprise aujourd’hui mondialement connue: Ferrari. Pour ces 70 ans la marque au cheval cabré faisait les choses en grand. En effet, de nombreux modèles d’exception ainsi que des voitures historiques ayant participées (et gagnées) aux 24H du Mans étaient présentes.

De nombreuses 365 GTB/4 Daytona étaient là et se faisaient entendre! A noter aussi nombre de 512BBLM (chassis 32129) ou encore F40 LM et 512S Berlinetta. En tout, une quinzaine de voitures ayant courues au Mans et ayant marquées l’histoire.

Pour les modèles plus classiques, développé pour la course mais souvent homologués route on retrouvait deux 250GTO (1963 et 1964) ainsi que une 250Gt Competitione (probablement la plus belle) ainsi que une 250 Speziale qui servit de base pour le développement des 250GTO. Enfin, on pouvait apercevoir une 250 GT cabriolet, un magnifique et incroyable 250 Testarossa et une 250LM. Cette exposition démontrait toute la qualité et la richesse de l’histoire de Ferrari .

 

La suite dans un autre article…

fredadmin Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *