Le Mans: Exclusive Drive 2019

Le Mans est le coeur de la course automobile en France. De nombreux évènements y sont organisés, courses, championnats, journées constructeurs et bien évidement les 24h du Mans. Cependant, un évènement nous intéresse particulièrement: Exclusive Drive.

De nombreuses activités sont proposées sur le week end. De même, de nombreux constructeurs sont présents: Lamborghini, Alpine, Toyota, Peugeot etc.

Les places étant chères, cette année nous sommes arrivés tôt, du genre 7h15 du mat’ pour l’ouverture. En toute honnête la stratégie n’a pas fonctionné autant qu’espérée mais c’était très agréable de se balader dans les coulisses du circuit seuls. De nombreux véhicules finissaient leur nuit sous la rosé du matin.

L’un des principaux constructeurs cette année était BMW. Déjà l’année dernière nous avions pu tester une 440i (326ch) sur route ouverte. Cette année le constructeur récidivait mais avec la possibilité de faire des essais sur circuit.

Trois tours du Bugatti en M2 Compétition avec ces 410ch et tout le mordant d’une série M. What’else? Un vrai plaisir, même si le dernier tour réalisé par l’instructeur montre ma marge gigantesque de progression dans le pilotage. Merci encore BMW!

A noter aussi que de nombreuses bavaroises étaient présentes notamment la dernière 850i disponible à l’essai sur route ou le Z4.

Petit à petit les voitures des gentlemans drivers arrivaient sous les belles lumières du soleil levant. Par exemple; Porsche, McLaren 720s, Ferrari, Audi, Morgan etc.

Un des constructeurs phare de cette année était Lamborghini. En effet, ce n’est pas courant de voir des monstres de plus de 600cv tourner toute la journée en emmenant régulièrement de (riches) passagers pour des démonstrations. Enfin, la nouvelle SVJ était présente avec tout sa radicalité.

Autre masterpiece: une Bugatti Chiron, une des 500 dans le monde. 1500cv, 1500Nm d’un W16 quadriturbo.

De nombreuses voitures tournaient sur le circuit. En effet, les constructeurs avaient amené leurs derniers modèles. Mais des écuries privées tournaient aussi avec notamment de nombreuses voiture de la catégorie « Challenge », des voitures de course!

Enfin, les voitures des gentlemen drivers parcouraient l’asphalte par série de 20 minutes.

Au delà de la M2, Toyota m’a permis de faire trois tours en Yaris GRMN. 212cv, la moitié de la M2. Mais poussée dans ses retranchements, elle propose des prestations tout à fait intéressante! Avec La Supra, Toyota se fait peu à peu sa place dans le voiture musclée.

L’une des particularités de cet évènement est la possibilité d’avoir accès aux padocks. Ainsi il est possible d’être au plus près de la piste et des stands des écuries. On peut ainsi voir la vie dans ces lieux hautement stratégie dans le déroulé d’une course.

Pour finir, une belle expérience, même s’il était assez difficile d’avoir acces aux essais (même en arrivant avant 8 heures). Encore merci aux constructeurs et aux gentlemen drivers pour cette belle journée.

fredadmin Écrit par :