Rallye du Bethunois 2016

Le Rallye du Béthunois

Mi-septembre se déroule le Rallye du Bethunois, l’un des plus importants de la région Nord/Pas de Calais. Long de 317 km il comprend 131 km de « spéciale » à la fois sur la route, les chemins ou des zones spécialement aménagées et se déroule sur 3 journées (9-11/09).

La particularité des rallyes, comparée aux autres épreuves est que ce n’est pas une courses  du départ à la fin. Les points et la victoires se gagnent uniquement sur les spéciales. Ce sont des minis courses d’une longueur variant généralement entre 5 et 15 kilomètres dans l’arrière pays fermé à la circulation. Chaque spéciale est chronométrée et permet d’établir le classement. Cependant, durant le trajet entre ces « spéciales » les voitures doivent respecter le code de la route.

Aux premières vues les voitures présentes ne sont pas extraordinaires, 206, Twingo, Clio… c’est une couverture!

C2 rallye

Sous ces carrosseries classiques, se retrouve  des moteurs remaniés et survoltés, des intérieurs minimalistes ( deux sièges, un extincteur, et c’est tout) et un arceau de sécurité, plus qu’utile en cas de sortie de route.

Un point important quand on souhaite participer ou assister à un rallye: la sécurité.

rallye sécurité

Oui ce n’est pas un sujet marrant. Oui c’est important notamment pour votre survie et celle de ce type d’épreuve. Mais durant les deux heures passées sur cette spéciale il a été facile de se rendre compte que cela n’est pas la priorité  de nombreux spectateurs.

Pour poser les choses: une voiture lancée à 100km/h parcourt 30m/s. Si vous avez besoin de sortir de la trajectoire, il vous faudra 3 à 4 secondes. Donc être à environ 100 mètres de la sortie de route…

Le pire vu durant ce rallye à été un cycliste, qui mécontent de voir son parcours dominical fermé, à franchi, forcé plutôt, deux barrages pour pédaler tranquillement sur environ 500 mètres de route où déboulait toutes les minutes des voitures lancées à grande vitesse. Le tout en rallant!

On passera aussi les gens à 30 cm du bord de la route, ceux assis dans des chaises longues en plein dans l’axe de sortie de virage. Un dernier petit exemple de ce qu’il ne faut pas faire …

Rallye

Mais revenons à l’essentiel, le rallye et ces participant(e)s.

Plusieurs plateaux étaient présents:

Les anciennes: étaient inclues les magnifiques Porsche 911 (SC?) au  flat-6 délivrant un  puissant son rauque et métallique ainsi que des BMW  323 et M3, des 205 GTI et des golf GTI.

Porsche 911 SC

Porsche 911 SC

Porsche 911 SC

Porsche 930 SC

Les WRC: ce sont les plus performantes, elles participent aux championnats internationaux. Typiquement, ce sont les voitures de Loeb ou Ogier. Les voitures de rallyes classiques étaient loin derrière… En effet, les WRC développent (en 2015) environ 315Cv avec turbo pour 1200 kg…

WRC cars

WRC cars 207  WRC cars ford Fiesta

WRC cars ford Fiesta

Enfin les voitures classiques qui formaient le gros des troupes. Partant de voitures normales, elles ont subies quelques modifications (pouvant porter le prix d’une 206 à 100 000€)… On retrouve par exemple un 1.6L de 280cv dans une 207 S2000 avec l’ensemble des caractéristiques techniques (suspension, chassis, freinage) adaptés à la course.

 Conclusion

L’engagement des pilotes et l’environnement rend le tout assez spectaculaire. D’ailleurs, il est intéressant de voir que ce n’était pas toujours les plus puissantes et les plus modernes, comme les Lancers ou les Impreza STI qui étaient les plus agressives. En effet, les voitures plus légères pouvant profiter des longs enchainement de virages symboliques des routes de l’arrière pays.

Au final, une bonne et agréable journée sur un type d’épreuve atypique avec des voitures de tous types, des petites roublardes aux monstres sur-performants en passant par les anciennes.

fredadmin Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *