Au pays des fines bulles

Le Champagne

Dans le cadre du Week end à Reims il était obligatoire d’aller découvrir un monument de la culture et de la gastronomie française: le champagne!

 

Ce vin pétillant ne peut être produit qu’en Champagne. Et uniquement avec du chardonnay, du pinot noir ou du pinot meunier. Il prendra son essor au 17eme siècle. La célébrité de ce breuvage est très liée à un personnage illustre: Dom Pérignion. En effet, ce moine consacra sa vie à l’amélioration de ce vin pétilliant. Enfin, c’est la fin du 18eme siècle qui marquera la consécration et le rayonnement international du Champagne sous l’impulsion de grands négociants bourgeois comme Pommery, Clicquot ou Moët.

La production du Champagne concerne uniquement trois grandes zones: Reims, Épernay et Troyes. Nous nous sommes focalisé sur Epernay et sa fameuse rue de Champagne. Les maisons prestigieuses y sont regroupées . Plusieurs d’entre elles proposent la visite de leur cave. Et nous en avons profité!

Champagne la Castellane

Pour commencer direction la Castellane. Facilement reconnaissable par son « usine » comprenant un château d’eau aujourd’hui reconvertie en musée. Cette maison de champagne à été créée au XIX siècle, 1895 pour être exacte. La visite commence par le musée où est retracé l’histoire de la Maison Castellane ainsi qu’une belle galerie photo. Il est aussi possible de faire l’ascension de la tour (et faire son sport de la journée au passage) pour admirer la vue sur les vignes.

 

Ensuite direction les caves! Nous avons alors l’occasion d’apprendre plus sur la fabrication du champagne. Double fermentation, assemblage, stockage mise en bouteille, tout cela n’aura plus de secret pour vous. On y découvre aussi quelques histoires intéressantes sur les 110 km de cave sous la ville. Par exemple, les caves ayant été séparées après l’installation du système électrique, éteindre la lumière risquerait de mettre le voisin dans le noir…. On pourra cependant regretter un coté un peu récitation de la part de la guide… Pour finir la visite, l’obligatoire dégustation des crus de la maison. Et les achats si affinités.

La maison Moët et Chandon.

Moët et Chandon est la seconde destination de la journée. Même si l’extérieur ne semble pas extraordinaire, l’intérieur l’est. En toute honnêteté, nous pensions nous être trompé d’endroit. L’aménagement relève plus d’un palace de l’avenue George V que d’un quelconque bâtiment de production. La différence avec la Castellane, au ressentit plus familiale est frappant.

La visite commence par une petite explication sur l’histoire de la Moët et Chandon. Puis, un film présente ensuite (de manière très marketing) les « valeurs » de l’entreprise. Et enfin la guide sort (de son sac Louis Vuiton – rappelez vous, George V…) les clés des caves. Commence ainsi la vrai visite!

Les caves Moët et Chandon

A nouveau la guide nous explique les principes de base permettant l’élaboration du champagne. Durant la seconde fermentation est réalisé ce que l’on appel le remuage. cela consiste à tourner les bouteilles d’un quart de tour.  Cette pratique tend à permettre l’élimination des levures mortes. Aujourd’hui en partie mécanisée, certaines cuvées sont « remuées » à la main. Le meilleur remueur de Moët à une cadence de 18 000 bouteilles… par heure. Presque trois par seconde!

Les caves contiennent aujourd’hui plusieurs millions de bouteilles. Une alcôve comme présentée sur les photos regroupe environ  100 000 bouteilles. La plus grande chez Moët en contient presque un million et nécessite une semaine pour être remplie ou vidée.

Particularité des caves Moet et Chandon: Dom Pérignon y a aussi ces alcôves! En effet, les deux marques appartiennent au groupe LVMH. Dom Pérignon ne réalise que des champagnes millésimés. C’est-à-dire qu’il n’y a pas d’assemblage avec des vins de réserve d’autres années. Chaque millésime a ainsi son propre caractère. De plus, le temps passé en cave est beaucoup plus long que les 36 mois réglementaires. Les prix sont bien évidement à la hauteur de leur rareté.

Après avoir fait le tour du propriétaire… heu des caves, une œnologue nous attends pour une dégustation avec champagne brut, rosé, ou encore millésimé. Ainsi, vous saurez tout sur comment assortir votre champagne Moët.

Une excursion dans les vignes.

Parfois, il faut retourner aux sources. Pour conclure la journée nous prîmes la direction des vignes pour une petite balade au couché de soleil.

Conclusion

Cette journée « Champagne » fut très intéressante. Des lieux riches en histoire et anecdotes, un produit d’exception et une certitude: celle de revenir. Le coffre ce soir là était plein d’emplettes, pour protiter de ce savoir faire tout au long de l’année… mais avec modération!

fredadmin Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *