Les passages Parisiens

Que faire pour le nouvel an?

Après la visite de L’opéra Garnier, nous continuons notre visite de l’histoire parisienne et notamment de ses passages.

Au XVIII siècle les rues parisiennes sont globalement restées inchangées depuis le Moyen Age: elles sont sales, petites et difficiles d’accès lors des heures d’affluence. Des conditions assez peu propices au commerce… Suite à la révolution, de nombreuses propriétés parisiennes se retrouvent sur le marchés. Celles-ci sont généralement des symboles de la royauté ou de la noblesse… donc peu appréciées en l’état.

Les nouveaux propriétaires, souvent des spéculateurs, décident donc d’abattre une partie ou la totalité de ces propriétés. Pour faciliter la circulation et créer des zones favorables aux commerces luxueux, des allées sont tracées au centre même de pâtés de maisons. Les passages sont nés!

Sous l’impulsion de la révolution industrielle et de la bourgeoisie de nombreux passages seront créés au XIX siècle. Malheureusement, ils connaitront à la fin de ce même siècle une mauvaise réputation, le préfet Haussman ayant ouvert les rues parisiennes, les commerces de luxes céderons leur place à des activités moins attrayantes…

Il n’en reste aujourd’hui qu’une vingtaine, principalement dans les arrondissements au nord de la Seine (1er, 2nd et 9eme arrondissement).

 

Les passages Parisiens: Passage des Princes

 

Les passages Parisiens: Galerie Vivienne et Colbert

 

Les passages Parisiens: Le Passage Choiseul

fredadmin Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *