Bugatti, une histoire Française!

Bugatti, une histoire Française!

 

« Rien n’est trop beau, rien n’est trop cher »

 

Telle est la devise de Bugatti, constructeur automobile hors normes qui naquit à Molsheim en 1909 sous l’impulsion de Ettore Bugatti. La marque va se révéler a travers ces modèles sportifs. En effet, les bolides bleus alsaciens ont conquit de nombreux titres de Grand Prix aux début des années 1920. L’arrivée en 1924 de la type 35, légende automobile, pérennisera la domination de Bugatti jusque dans les années 30. Pour finir, Bugatti remportera environ 680 succès en course de cote entre 1921 et 1939.

Cependant l’Histoire de Bugatti est mouvementée et est marquée par plusieurs résurrections. Plus ou moins fructueuses. La liste des évènements ayant durement marqués la marque est longue. Le plus tragique est la mort de Jean Bugatti, fils prodige de Ettore en 1939 lors d’un essais d’une type 57.  En plus, les crises internationales, crise de 1929, seconde guerre mondiale, auront aussi un impact fort sur la destinée de l’entreprise.

Plusieurs des modèles d’avant guerre ont intégrés la liste des mythes automobiles: par exemple la type 35 déjà évoquée. Par ailleurs, la type 41 « Royale » et la type 57, plus axées pour un usage quotidien font parties des voitures les plus chères aujourd’hui.

Le retour

Le tournant à lieu en 1998 lorsque que le groupe Volkswagen reprend les droits liés à la marque. S’en suit la création de l’EB110 puis de la première hypercar: la Veyron! Buggati en produira 450. Les performances sont en hors du commun. En effet, le W16 atteindra les 1200ch permettant une vitesse max de 415km/h, le zéro à 100 étant avalé en 2.5s. Sans compter que le luxe est au cœur de l’habitacle et de l’expérience.

Mais Bugatti ne pouvait pas s’arrêter là! En effet, de la concurrence émergeait: 918, La Ferrari, Agera RS etc. Et la réplique pris le nom de Chiron du nom du pilote automobile. Cette fois ci le W16 délivre 1500cv et 1500Nm de couple. Bien que limitée à 420Km/h la Chiron doit pouvoir atteindre les 465km/h. Mais pour cela il faut les pneus adaptés qui sont toujours en développement…

Buggati à Monthléry

L’Autodrome Heritage Festival fut l’occasion pour le club Buggati de venir nous faire partager cette histoire en faisant participer 70 modèles majoritairement pré-guerre.

fredadmin Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *